Si proches par le cœur, si loin par la langue et la culture
INVISIBLES DANS LES STRUCTURES D’ACCUEIL AUX AIDANTS, LES FAMILLES D’ORIGINE ÉTRANGÈRE CONSERVENT LEUR PROPRE REGARD SUR LA FIN DE VIE ET LA SOLIDARITÉ AVEC LEURS AÎNÉS. AIDER LES PARENTS, LES GRANDS-PARENTS, EST UNE ACTION COLLECTIVE, SOLIDAIRE, SANS CONDITIONS. CULTURELLEMENT, C’EST AUSSI UNE MANIÈRE D’ACCOMPLIR SA VIE PERSONNELLE ET FAMILIALE EN PHASE AVEC SES VALEURS INTIMES. Par Marie Cousin

« Ma mère a consacré sa vie à ses enfants, son mari. C’est normal de l’aider. »

Sonia Berradj, aidante de sa maman de 74 ans, italienne

63,3 % des personnes
d’origine étrangère sont retraitées ou pré-retraitées en Franche-Comté
Vidéo : Le café musical de Dijon

La musique sollicite des réseaux neuronaux de notre cerveau, et montre des effets bénéfiques sur la maladie d’Alzheimer. Autour d’Emmanuel Bigand, chercheur en psychologie cognitive au CNRS, entouré de musiciens du conservatoire, le café musical de Dijon réunit proches et malades autour de leur petit orchestre. Les proches font les choristes, encouragent les malades à apprendre les chansons. Les malades adorent, les aidants encore plus !

« C’est pour le malade, bien sûr, mais aussi pour l’aidant, un moment de convivialité. »

André Baron, époux de Suzanne

Ce qu'ils en disent
Sylvie Lécuyer
Psychologue gérontologue, à l’espace Senior de Baumes-les-Dames.
Jean-René Vacheresse
Directeur de l’AMAT (association montbéliardaise d’aide au logement des travailleurs), qui, depuis 1951, répond au besoin de logement des personnes d’origine étrangère venues travailler dans la région de Sochaux.
Martine Picinelli
Présidente de l’association FACE (Fibromyalgie Association du Centre Est), représente et accompagne les malades atteints de fibromyalgie et leurs proches.
« DES ACTIONS DE VIE EN MILIEU RURAL »

« Les voisins n’osent plus déranger » 
L’isolement des couples vieillissants aidants/aidés en milieu rural est d’abord géographique. Si l’homme, qui était le seul à avoir son permis, ne peut plus conduire, tous deux se retrouvent confinés chez eux. La solidarité existe mais il faut également tenir compte d’une certaine pudeur : lorsqu’une personne tombe malade, les voisins n’osent plus déranger. Et puis, dans certains coins, les voisins aussi vieillissent et la distance devient un véritable handicap. 

« Un taxi réservé aux personnes âgées et handicapées » 
Le Tadou est un taxi réservé aux personnes âgées et handicapées, très facile à utiliser pour les personnes âgées en milieu rural.

Le chauffeur est au courant de la pathologie pour que les personnes se sentent à l’aise et les coûts ne sont pas être trop élevés pour correspondre aux petites retraites. Cela permet les sorties et, surtout, de rompre avec un quotidien souvent uniquement tourné vers des actions de soins. Nous organisons ce que nous appelons des “actions de vie” pour que ces couples aient aussi une vie sociale plus variée, de meilleure qualité. Cela est également possible à travers le co-voiturage, que nous mettons également en place.

« LES MIGRANTS ÂGÉS RESTENT SILENCIEUX… »

« Le vieillissement des migrants en foyer » 
En 2012, nous avons accueilli 914 personnes, dont 47,7 % de Français et 31 % originaires du Maghreb. Sur l’ensemble de nos résidents étrangers, 60 % ont plus de 60 ans. Ce vieillissement concerne d’abord ceux nés au Maghreb, de moins en moins nombreux et de plus en plus âgés. Il a donc fallu qu’on s’adapte car ces personnes sont souvent isolées de leur famille. Elles se sentent étrangères partout : dans leur pays d’origine et ici. Mais elles ont créé, au sein des foyers comme les nôtres, des liens de solidarité qui leur permettent de vivre mieux. Néanmoins, cela reste difficile car nos locaux sont exigus et non adaptés au problème de mobilité de personnes vieillissantes.

« Un travail de sensibilisation »
Notre résidence sociale à Audincourt est particulièrement concernée par ce phénomène. Nous avons décidé d’y créer, en 2005, une vingtaine de studios adaptés à ce public. Ils sont tous occupés, soient par des personnes âgées, soient par des personnes valides qui peuvent être ressources pour les anciens. Nous avons aussi engagé un travail de sensibilisation de ces personnes âgées et dépendantes pour qu’elles bénéficient, si elles le souhaitent, de l’intervention d’une aide extérieure pour le ménage ou, beaucoup plus rarement, la toilette. Mais il faut aller vers elles : sinon, elles restent silencieuses. »

« LA FIBROMYALGIE, MALADIE RARE ET DIFFICILE »

« L’attente du diagnostic : une période difficile pour l’aidant » 
Pour les aidants, l’accompagnement est d’autant plus délicat qu’ils ne comprennent pas et attendent des réponses des médecins. Le processus est particulièrement difficile. Il faut deux à trois ans pour poser un diagnostic sur cette maladie, très particulière pour les malades qui en souffrent et les aidants qui les accompagnent. 
La maladie se manifeste de manière différente chez les uns et les autres : douleurs aiguës dans le dos, troubles intestinaux, manque d’énergie, etc. Surtout les symptômes peuvent disparaître du jour au lendemain. Un malade peut être incapable

de marcher pendant deux jours et gambader le lendemain. Cela explique les longues errances médicales auxquelles sont confrontés les patients. Résultat, au bout d’un moment, le doute s’installe. 

« Parfois, l’aidant lui-même se dit : “C’est dans la tête” ! » 
C’est tout le problème d’une maladie invisible. Si cette pathologie est reconnue par l’OMS et la Haute autorité de santé, elle ne l’est pas par toutes les institutions françaises. Il est donc aussi impossible pour les aidants d’accéder aux parcours et aux aides qui leur sont destinées. Pas de maladie, pas d’aide aux aidants !

« Je ne me suis jamais trop câliné avec ma maman. Je l'ai toujours vue comme une combattante. »
Sonia Berradj
Aidante de sa maman âgée de 74 ans.
« Chez les migrants, généralement les aidants sont désignés très tôt, chacun a sa place dans la famille. »
Isabelle Moesh
Sociologue à l’Institut de recherche sur le vieillissement de Besançon.
« Dans les familles d'origine maghrébine, la femme est l'aidante de l'homme, mais pas l'inverse. Ce sont les enfants qui aident leur mère. »
Aziza Khatir
Travaille pour l’association Féminin Plurielles.
« Il y a souvent un aidant principal parmi les enfants. Pour lui, c'est compliqué de passer la main, il y a une sorte de dette. »
Nathalie Jeannerot
Infirmière et coordinatrice du SSIAD de Montbéliard.
100 ANS
D’IMMIGRATION EN FRANCHE-COMTÉ, AU PASSÉ INDUSTRIEL PROSPÈRE
75 350 PERSONNES
SOIT 7 % DE LA POPULATION RÉGIONALE, ÉTAIT D’ORIGINE ÉTRANGÈRE EN 2007
43 %
DES IMMIGRÉS DE LA RÉGION AVAIENT LA NATIONALITÉ FRANÇAISE EN 2007
Des initiatives innovantes

Le théâtre forum 
La compagnie théâtrale des Trois Sœurs, à Besançon, s’investit autour de la thématique des aidants au travers du théâtre forum. La metteur en scène, Marilyn Pape, est allée à la rencontre des professionnels de santé et des spécialistes du secteur pour comprendre les blocages, les clichés, et les transformer en thèmes à aborder dans des saynètes. C’est la matière première de la pièce Les Aidants. Comme tout spectacle qui s’intègre à la logique du théâtre-forum, celui-ci se déroule en deux parties. Pendant les premières vingt minutes, quatre comédiens présentent quatre situations difficiles qui illustrent la relation aidant-aidé. Puis une personne – le Joker – met en place une discussion entre la salle et les acteurs. Le spectacle reprend. Mais, cette fois, les spectateurs sont invités à arrêter les comédiens lorsque la situation ne leur convient pas et à proposer une alternative pour répondre à la situation. Ils sont alors invités à monter sur scène pour jouer cette nouvelle proposition. Le spectacle Les Aidants est programmé en octobre 2013 à Tavaux et à Saint-Claude. Entrée libre sur inscription (nombre de places limité). 
Site : www.compagnielestroissoeurs.com

Le bilan de l’aidant 
Depuis 2009, l’Espace Senior de Baume-les-Dames, dans le Doubs, a mis en place un bilan de l’aidant à domicile, afin de rompre l’isolement des aidants en milieu rural. Tous les six mois, la psychologue et gérontologue se rend dans les familles pour faire le point avec l’aidant. Une fiche de liaison est ensuite envoyée au médecin traitant et l’aidant est invité à se rendre à une consultation gratuite. Cela permet à l’aidant de ne pas s’oublier auprès de son aidé.
7, rue Barbier, 25110 Baume-les-Dames
Site : espace-seniors.fr 

Le cercle des aidants
Depuis 2010, chaque quatrième samedi du mois, le cercle des aidants se réunit dans deux lieux différents, déconnectés de la maladie et du handicap : la communauté de communes de Vesoul (Bourgogne) ou un restaurant de Gevigney-et-Mercey (Franche-Comté). En présence d’un psychologue, d’une aide à domicile, d’un chargé de santé et de bénévoles, les aidants sont invités à discuter et à échanger librement sur leur expérience, leur parcours, leurs questions. Le but : les faire réfléchir sur le sens de leur relation avec l’aidé, les limites de leurs actions. Ces rencontres sont libres et sans engagement de la part des participants. 
Tél. : 03 63 37 91 31 
Site : www.sante-vesoulvaldesaone.fr

La nutrition
Le CCAS de Montbéliard propose deux types de services qui concernent, de manière indirecte, les aidants. Avec le réseau Nutri-Santé et l’Assad 25, une nutritionniste se déplace au domicile des personnes les plus dépendantes. Elle rencontre l’aidé, la personne qui s’occupe des repas, des courses, et l’aidant principal. Pour les personnes qui s’alimentent de moins en moins ou qui n’ont plus de goût, cela permet de faire le point sur les habitudes culinaires, quelle que soit la culture d’origine. Le CCAS organise également des ateliers de groupe. L’un d’entre eux cible davantage un public féminin, de plus de 55 ans et d’origine étrangère, afin de pouvoir discuter et rééquilibrer des habitudes alimentaires riches et sucrées. Les femmes restent l’un des principaux vecteurs de prévention. Souvent en position d’aidantes auprès de leur mari, elles diffusent ensuite les bonnes pratiques dans l’ensemble de la famille. 
11, rue Maurice Ravel 25200 Montbéliard 
Tél. : 03 81 99 23 00 
Mail : ccas@montbeliard.fr